f1g2a3s4b5

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2018

Rosaire pour la France - samedi 3 fèvrier 2018 - 16 h - Ars-sur-Moselle

02 février 2018 rosaire france ars.jpg

23/01/2018

Compte rendu de la journée conférence "Les Oubliés du Temple".

DSCF4663.JPGCe samedi 20 janvier 2018, le Cercle légitimiste Robert de Baudricourt avait le plaisir et l'honneur de recevoir Madame Dominique Sabourdin-Perrin, docteur ès lettres, historienne, conférencière et auteur de plusieurs ouvrages, dont « Les oubliés du Temple » (Editions Persée), et plus récemment « L'offrande d'une vie » (Editions Salvator), livre dans lequel l'auteur retrace le parcours de Madame Elisabeth, sœur du roi Louis XVI, au moment où le diocèse de Paris vient d'introduire sa cause de béatification.

DSCF4648.JPGMadame Sabourdin-Perrin, à travers un récit vivifiant et passionnant, nous a apporté « ses lumières » sur cette « sombre » tour du Temple dont les royalistes se souviennent avec émotion à l'approche du 21 janvier, date anniversaire de l'assassinat de S.M le Roi martyr Louis XVI. Notre conférencière habitant elle-même depuis de nombreuses années le quartier du Temple à Paris, s'est passionnée pour l'histoire de cette tour et pour les personnalités de la famille royale qui y ont été incarcérées. L'entourage immédiat des illustres prisonniers nous a été décrit avec beaucoup de précisions, les proches de la cour, les domestiques, le corps médical et les gardiens...

Confer.jpgEn dernière partie, notre conférencière nous a projetés dans l'atmosphère pénible de la lente agonie du petit roi martyr Louis XVII, mort des suites d'une incarcération infâme et fatale à sa fragilité d'enfant. Bien loin des histoires rocambolesques et des innombrables faux dauphins qui n'ont pas manqué d'apparaître dès le début du 19ème siècle, l'assistance a pu suivre le véritable calvaire infligé à la famille royale, dont Marie-Thérèse de France fut hélas la seule survivante.

DSCF4733.JPGA la suite de cette présentation captivante, émaillée de nombreuses citations, de textes originaux et d'images d'archives présentées sous forme de diaporama, une séance de questions/réponses a permis au public de pouvoir échanger directement avec notre historienne. Pour la remercier, le président du Cercle Robert de Baudricourt n'a pas manqué de lui remettre au nom des légitimistes de Lorraine un cadeau de remerciement composé de spécialités locales de notre province.

Pour clôturer chaleureusement la journée, le public a été cordialement invité à déguster la traditionnelle galette des rois, accompagnée d'un verre de cidre levé à la santé du Roi !

20/01/2018

Voeux 2018 de Louis XX aux Français

reims-8-octobre-2-copie-copie-copie.jpgFrançais, mes chers compatriotes,



Depuis plusieurs années, j’ai pris l’habitude de m’adresser à vous durant le mois où des vœux sont formés pour ceux que l’on aime.

Au début, ce message du 21 janvier n’était reçu que par les fidèles qui, en cette date anniversaire de la mort du Roi Louis XVI revivaient en leur cœur, l’espérance de la tradition. Il y avait sans doute alors un peu de nostalgie en souvenir d’un temps glorieux où la France était une grande nation. Puis, d’année en année, l’audience de ce message s’est développée, notamment avec l’essor des nouvelles formes de communication.

En ce début 2018, je veux poursuivre cette rencontre. Elle fait partie de mon devoir de successeur légitime des rois dont l’histoire se confond avec celle de la France. Comme héritier des Rois, je me dois d’incarner cette tradition qui ne peut consister uniquement à assister à des cérémonies de mémoire. Elles sont pourtant nécessaires et j’y participe toujours avec joie. Elles permettent de résister à la destructrice amnésie mémorielle instrumentalisée par ceux qui n’ont pas envie de voir la France fière d’elle-même et soucieuse de prolonger dans l’avenir, le rôle de moteur qu’elle eut durant si longtemps.

Mais, à quoi me servirait-il d’être l’héritier d’une dynastie millénaire ? Il ne peut s’agir pour moi de me satisfaire de considérer la gloire de mes ancêtres. Il m’appartient encore plus, si je veux être digne d’eux, de contribuer à l’édification du présent et de l’avenir à ma manière, avec mes moyens. Je serai ainsi fidèle à ce qui était la nature de la royauté française, faire de l’action du roi, avant tout, un service rendu à tous.

Remplir ce devoir me paraît d’autant plus important que notre pays traverse une épreuve difficile comme l’histoire en réserve, malheureusement, à espaces réguliers. Dans ces moments c’est toujours en revenant à ses fondamentaux que la France a pu trouver un nouveau souffle. Devant les difficultés il ne s’agit ni de se cacher la réalité, ni d’abandonner, mais de réagir. Tel est le devoir d’état de chacun, des familles en particulier, même si c’est souvent difficile et impose des sacrifices. Par ma position, n’ayant pas à me placer dans le contexte de promesses ou de programmes de la politique au quotidien, il m’appartient de le rappeler.

Attaquée à l’extérieur et sur notre sol par un ennemi aussi insidieux que brutal et qui souvent trouve du renfort dans nos faiblesses et notre laxisme; rongée de l’intérieur par une crise morale qui lui fait parfois renier son identité, notre pays, la France, est tenue de réussir à se reprendre. Elle le doit à tous ses enfants ; elle a aussi une obligation envers ceux qui l’ont toujours regardée comme le foyer où naissent les grandes idées et s’épanouit la civilisation née du double héritage gréco-latin et chrétien.

Cet héritage, s’il nous a été transmis, n’a de sens que pour le présent. Il nous appartient de le faire vivre. Cela d’autant plus que la société est à un tournant et, surtout, en attente. Le contexte ayant changé, il faut lui redonner un cadre. Celui dans lequel nous vivions depuis deux siècles s’effrite. Fait de beaucoup d’idéalisme, d’égoïsme et de matérialisme il ne répond plus aux besoins de la société car elle s’est prise dans ses propres contradictions. Ses excès dans tous les domaines ont abouti à d’immenses échecs tant dans le domaine social qu’environnemental et l’homme en fait les frais. Ce mouvement délétère pour les libertés devenues licences, l’économie devenue financiarisation, l’emploi précarisé, la culture, l’éducation et le patrimoine trop souvent livrés aux destructions, se développe puisque, face à lui, un nouveau contexte se met en place. Il se nomme mondialisme, société du numérique et de la dématérialisation, émergence de nouvelles puissances, éclatement de la société en « réseaux », remise en cause de certains fondamentaux en matière d’éthique tels que famille et couple ou la valeur de la vie humaine, déculturation.

La situation n’est pas simple et il est difficile de trouver la juste conduite face à ce monde qui change. Un monde nouveau est à redessiner ce qui demande de récréer une anthropologie donnant sa place à la gratuité. Abandonnons donc les constats et la nostalgie d’un temps qui n’est plus celui dans lequel nous vivons et encore moins celui de nos enfants !

Acceptons, enfin, de relever les défis de demain pour redonner du sens à nos actions présentes et futures. Redonnons à la jeunesse l’espérance, non pas celle des facilités matérielles mais celle(s) de l’épanouissement de soi et des autres à commencer par la famille qui doit redevenir le socle principal de toute vie commune. La génération montante, la mienne, ayant redécouvert les vertus du réalisme qui doit imprégner l’action, a largement déjà contribué à la remise en cause des excès d’une société sans limite et oublieuse de la nécessaire transcendance sans laquelle l’homme n’est pas pleinement homme.

Cela me parait conforme au rêve capétien qui a bâti la France et enfanté l’Europe. Il était vision d’un avenir partagé. Les grandes nations ont besoin de tels horizons. Regardons autour de nous, les pays qui prospèrent sont ceux qui croient en eux et en leur devenir. Ce fut longtemps l’esprit qui a animé notre pays et le monde occidental. Avec lui la France a pris une place prépondérante dans le monde car elle était porteuse d’espoir pour ceux qui aspiraient à devenir sujets du Roi de France. Ainsi ils avaient l’assurance de participer à cette aventure commune que la France offrait à tous dès lors qu’ils l’aimaient et voulaient contribuer à sa grandeur.

Face aux nouveaux enjeux il y a place pour un pays qui s’affirme avec son identité propre et ses valeurs. Déjà de nombreux d’entre vous en ont conscience : ceux qui entreprennent, ceux qui trouvent de nouveaux terrains sur lesquels le génie français peut se déployer ; ceux qui pensent que le Bien commun sera toujours supérieur aux égoïsmes ; ceux qui ont compris que la vie en société est préférable à tous les communautarismes, formes nouvelles des féodalités archaïques. Il y a un espace pour la France dans le monde de demain et donc pour les Français. Il appartient à chacun de le construire en restant fidèle aux valeurs et aux principes légués par l’histoire. Soyons fiers d’être des héritiers et sachons transmettre l’héritage.

En ce début d’année, mes vœux s’adressent tout particulièrement à tous ceux qui croient en la France, mais je pense aussi à ceux que la société a laissé sur le bord du chemin, ayant oublié que la charité demeurait le premier devoir des hommes. Ils ont leur place. Ne l’oublions pas !

En 2018, pour l’aider à être elle-même, puisse la France, fille aînée de l’Eglise compter sur tous les Saints qu’elle a vu naître, à commencer par Saint-Louis, le modèle des gouvernants.



Louis de Bourbon, Duc d’Anjou

le 20 janvier 2018

 

Source : ICI

 

12/01/2018

Messe pour Louis XVI - dim. 21 janvier 2018 à Metz Queuleu - 9h - Église de l'Immaculée Conception

messe louis vxi messe royalisme

09/01/2018

Conférence : "Les oubliés du temple" - samedi 20 janvier à Nancy (15h00)

conférence,robert de baudricourt

Présentation :

La disparition progressive de l’enclos du Temple, de 1808 à 2011, ne permet plus de se faire une idée de ce lieu où résidait une nombreuse population en 1792. La Tour des Archives, prison de la famille royale, a été démolie sur ordre de Napoléon, emportant le souvenir de ses hôtes illustres.
Mais, dès janvier 1794, l’oubli s’est étendu sur la prison où demeuraient encore les enfants royaux, Louis-Charles, Marie-Thérèse, la sœur du Roi, Madame Élisabeth et le gardien Tison.
Quelques vestiges éparpillés dans des cours d’immeubles, autour du square du Temple, des documents d’archives et des Mémoires permettent une reconstitution de la vie quotidienne des prisonniers à l’intérieur de la Tour.


Cette conférence, qui s’appuie sur des documents d’archives parfois inédits, redonne vie aux Oubliés du Temple.


Dominique Sabourdin-Perrin, capétienne Docteur ès lettres, professeur de lettres modernes en collèges et lycée, conférencière, chevalier des Palmes Académiques, réside depuis plus de quarante ans, dans le quartier du Temple, à Paris. Elle s’est intéressée à ce lieu chargé de souvenirs, publiant divers articles dans la revue Histoire du IIIe arrondissement et divers bulletins.

http://royalisme.forumactif.org/t1885-conference-les-oubl...

01/01/2018

Bonne année Monseigneur !

carte_10.jpg

Monseigneur,

Vous le savez, de nombreux Français fidèles aux traditions et à la culture françaises ont pris conscience de la déliquescence dans laquelle est précipité notre pays par des gens sans foi ni loi, qui le conduisent chaque jour davantage vers son anéantissement.

Les Cercles légitimistes se crééent avec la bonne volonté de beaucoup qui fondent leur espérance sur un changement profond et sur les valeurs portées par la Monarchie.
Parmi ceux-ci, le Cercle Robert de Baudricourt de Lorraine tient à vous exprimer en ce début d'année des voeux de bonheur pour vous et toute votre famille.
Ces voeux sont accompagnés de l'immense espoir de voir notre objectif premier se réaliser : le bien de la France par le retour à la Royauté.

Ces voeux, nous tenons aussi à les souligner par l'engagement de tous ceux qui adhèrent à notre combat, et qui sont prêts à partager le poids de cette immense responsabilité, non en vaines paroles mais en actes, pour faire face aux grandes orientations que posent les problèmes de notre temps. Nous portons donc témoignage, Monseigneur, que cette énergie est portée par la volonté, certes, le courage sans doute, mais ce qui est le plus important par la Foi.


Que la nouvelle année ouvre donc la "voie royale" en laquelle nous avons placé tous nos espoirs et notre Foi ; puisse donc la Grâce de Dieu vous appeler à régner !

L'expression de notre respect filial et de notre entier dévouement accompagne ces mots, dont nous souhaitons qu'ils vous apportent la certitude de notre fidélité.

Cercle légitimiste Robert de Baudricourt

30/12/2017

Rappel à Dieu de Madame la Duchesse de Franco (29 décembre 2017)

defranco.jpg

Souvenez-vous dans vos prières de
Madame la Duchesse de Franco
aïeule maternelle de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon,
rappelée à Dieu ce vendredi 29 décembre 2017,
munie des sacrements de la Sainte Eglise.


Fille unique du Généralissime Francisco Franco, née à Oviedo le 14 septembre 1926, Maria del Carmen Franco y Polo, première duchesse de Franco, épouse du marquis de Villaverde, grande d'Espagne, est décédée ce vendredi 29 décembre 2017 à son domicile madrilène.
Il y a quelques semaines, avait été annoncé que Madame la Duchesse souffrait d'un cancer en phase terminale. Elle a reçu les derniers sacrements le jeudi 28 décembre, alors que la Princesse Marie-Marguerite de Bourbon, duchesse d'Anjou, se trouvait auprès d'elle.
Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, son petit-fils, de jure SMTC le Roi Louis XX, a lui-même annoncé son décès ce vendredi 29 décembre dans la matinée.

Message de Louis de Bourbon, Duc d'Anjou pour le rappel à Dieu de sa grand-mère maternelle

« Dieu a rappelé Man (surnom affectif familial), Paix à son âme ; mais elle n'est pas partie : elle sera toujours dans mon cœur. Elle est passée discrètement durant 91 ans laissant des souvenirs fabuleux à toutes les personnes l'ayant connue et à moi, un grand vide.

Chère Man, vous serez toujours ma super grand-mère, ma deuxième mère, un de mes piliers et un exemple à suivre.

 

Vous avez été une grande chrétienne avec beaucoup de valeurs et d'une grande bonté; vous aimiez voyager et découvrir d'autres lieux, vous étiez une des personnes des plus cultivées que j’ai pu connaître, d'une grande mémoire et toujours informée de tout ce qui se passe. [...] ; m’impressionnait la grande dame que vous avez toujours été, avec votre sang-froid, votre élégance, votre intégrité, votre sérénité, votre joie, votre patience, votre sincérité, votre force et votre ouverture d'esprit.

 

S’il fallait vous définir vous-même , je répéterais ce que mon cousin a dit : « Man est Man ».

 

Je vous aime. »

 

Louis de Bourbon, Duc d’Anjou

25/12/2017

Message de Noël de Louis et Marie-Marguerite de Bourbon, Duc et Duchesse d’Anjou

creche.jpg«  En cette fête de Noël, que la France, réunie autour de la Sainte Crèche, dans l’esprit de son Baptême et inspirée par les Saints et Saintes qu’elle a donnés au monde, retrouve paix, espérance, confiance en elle et en sa mission. »

Louis et Marie-Marguerite de Bourbon, Duc et Duchesse d’Anjou

15/12/2017

LANCEMENT DE LA NOUVELLE VERSION DU FORUM DU ROYAUME DE FRANCE

forum.jpg

Chers amis,
 
L’équipe du Forum de l’UCLF a le plaisir de vous présenter la nouvelle version du Forum du Royaume de France, désormais installé sur une nouvelle plate-forme avec plus de fonctionnalités et une évolution graphique.
Ce forum peut être un puissant moyen de rayonnement de la pensée légitimiste et d’adhésion à notre combat, notamment parmi les jeunes, mais pour cela nous avons besoin de vous !
 
Si vous êtes nombreux à vous y inscrire, à participer aux échanges et à faire la promotion du forum, alors nul doute que nous aurons entre nos mains un précieux outil de communication.
 
Pour cela une seule adresse :  http://forumroyaliste.com
 
Alors n’hésitez pas à nous rejoindre et à faire la promotion du forum autour de vous !
 
Un grand merci pour votre soutien.
 
Vive Dieu et le Roy !

29/11/2017

Rosaire pour la France - samedi 2 décembre 2017 - 17h - Ars-sur-Moselle

12 rosaire france décembre 2017.jpg