f1g2a3s4b5

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2016

104e pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray

Samedi 24 et dimanche 25 septembre 2016

4049099-6142974.jpg

Témoignage d'adhésion et de fidélité aux principes qui ont fait la France, ce pèlerinage est le garant de la force des cercles légitimistes dont la vocation est d'œuvrer au renouveau de notre pays en lui redonnant ses Institutions naturelles.

 

Programme du samedi 24 :

14 h 00  Accueil à la Fontaine (près de la Scala Santa ) à Sainte-Anne d’Auray

14 h 30  Marche des pèlerins (volontaires) environ 8 km

14 h 30  circuit automobile pour les non-marcheurs : « visite guidée des chapelles des XVIe et XVIIe siècle du pays de Brec’h »

18 h 00 chapelet devant la Fontaine

19 h 30 Buffet à l’ « Abri du Pèlerin » (près de la basilique)

 

Programme du dimanche 25 :

à la chapelle du Champ des Martyrs (Brec’h)

9 h 30   Confessions –Chapelet,

10 h 00  Messe

 Renouvellement de la consécration de l’UCLF au Sacré-Cœur

 Au monument du Comte de Chambord

 12 h   Dépôt de gerbes

 Allocution du président de l’UCLF

 Chants dans la salle polyvalente de Sainte-Anne d’Auray (Espace Camborne, rue du Parc)

 12 h 30  Repas

 15 h 00  Conférence : « Les Chrétiens face à l’Islam », par Jean-Yves Nerriec

 

Après-midi : stands

17 h 30  Clôture de la journée

 

Inscription au buffet du samedi soir : 13 €

Inscription au déjeuner et à la conférence du dimanche : 28 €

Inscription et conférence seule : 10 € (enfants : gratuit)

 

Dès à présent, réservez ces deux jours pour participer à ce pèlerinage, monument de la fidélité à l’alliance du Trône et de l’Autel

 

Renseignements  et inscriptions :

Fédération Bretonne Légitimiste (FBL) : 2, rue de Coëtquen Saint-Solen 22100 Lanvallay

06 75 26 57 65 - bretagne.legitimiste@orange.fr

 

Source : ICI

 

10/08/2015

103e pélerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray

chambort.jpg

26 et 27 septembre 2015

Bref historique

Le premier pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray a eu lieu en 1844 pour le 25e anniversaire d’Henri V (Comte de Chambord).
Arrêté en 1914, il a été repris en 1983. À la demande de l’Union des Cercles Légitimistes de France, il est organisé par la Fédération Bretonne Légitimiste. Témoignage d’adhésion et de fidélité aux principes qui ont fait la France, ce pèlerinage est le garant de la force des cercles légitimistes dont la vocation est d’œuvrer au renouveau de notre pays en lui redonnant ses Institutions naturelles.

Inscriptions

PDF - 360.8 ko
Bulletin d’inscription

Télécharger le programme et l’inscription :

Programme

Samedi 26 septembre

  • 13 h 45 : Accueil rue de la Fontaine (près de la Scala Santa)
  • 14 h 00 : Marche des pèlerins (volontaires) : Rendez-vous devant l’église de Plescop.

Pour les marcheurs

  • 14 h 30 : Départ de la marche (de Plescop à Mériadec : 7,5 km)
  • 16 h 30 Pause à Mériadec. Possibilité de prendre la marche en cours de route (de Mériadec à Ste-Anne-d’Auray : 6,2 km)
  • 18 h 30 : Arrivée de la marche devant la fontaine à Sainte-Anne-d’Auray.

Pour les non-marcheurs

  • 14 h 30 : Circuit automobile (8km) : « Sur les pas de Pierre de Keriolet, le converti »
  • 18 h 00 : Chapelet devant la Fontaine à Sainte-Anne d’Auray

Pour les marcheurs et non-marcheurs

  • 19 h 30 : Buffet d’accueil du Pèlerin (près de la basilique), puis veillée

Dimanche 27 septembre

  • 9h30 : Confessions-Chapelet, à la chapelle du Champ des Martyrs
  • 10 h 00 : Messe à la chapelle du Champ des Martyrs puis renouvellement de la consécration de l’UCLF au Sacré-Cœur
  • 12 h 00 : Dépôt de gerbes au monument du Comte de Chambord. Allocution du président de l’UCLF. Chants.
  • 12 h 30 : Repas au Restaurant Le Lain, 1 rue abbé Allanic
  • 15 h 00 : Conférence : « Louis XIV ».
  • Après-midi : stands
  • 17 h 30 : Clôture de la journée

Renseignements

  • Courrier : Fédération Bretonne Légitimiste (F.B.L.) : B.P. 10307 35703 Rennes cedex 7
  • Tél : 09 97 45 46 80 - 06 28 35 51 60
  • Mél : cerclejeandebeaumanoir@orange.fr

Source : VLR

19/09/2014

Pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray 2014

102e pélerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray

27 et 28 septembre 2014

Bref historique

uclf.JPGLe premier pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray a eu lieu en 1844 pour le 25ème anniversaire d’Henri V (Comte de Chambord).
Arrêté en 1914, il a été repris en 1983. À la demande de l’Union des Cercles Légitimistes de France, il est organisé par la Fédération Bretonne Légitimiste. Témoignage d’adhésion et de fidélité aux principes qui ont fait la France, ce pèlerinage est le garant de la force des cercles légitimistes dont la vocation est d’œuvrer au renouveau de notre pays en lui redonnant ses Institutions naturelles.

Inscriptions

PDF - 1.9 Mo

Télécharger le programme et l’inscription :

Programme

Samedi 27 septembre

  • 13 h 45 : Accueil rue de la Fontaine (près de la Scala Santa)
  • 14 h 00 : Départ de Sainte-Anne d’Auray (autocar) Visite guidée "sur les pas de Georges Cadoudal (Kerléano, le chemin des Chouans, Locoal…)
  • 18 h 30 : Prières et chants devant la chapelle du Champ des Martyrs
  • 19 h 30 : Dans le sanctuaire (salle Jean-Paul II) Dîner (traiteur) Veillée

Dimanche 28 septembre

  • 8 h 00 : Marche des pèlerins (volontaires) de la basilique à la chapelle du Champ des Martyrs
  • 9h30 : Confessions-Chapelet, à la chapelle du Champ des Martyrs
  • 10 h 00 : Messe, à la chapelle du Champ des Martyrs Renouvellement de la consécration de l’UCLF au Sacré-Cœur
  • 12 h 00 : Dépôt de gerbes au monument du Comte de Chambord. Allocution du président de l’UCLF. Chants.
  • 12 h 30 : Repas (au choix : Restaurant La Croix Blanche ou pique-nique)
  • 15 h 00 : Conférence : “ Pour une relecture de la Révolution française ”, par Philippe Pichot-Bravard, docteur en droit, maître de conférences en histoire du droit public
  • Après-midi : stands
  • 17 h 30 : Clôture

Renseignements

  • Courrier : Fédération Bretonne Légitimiste (F.B.L.) : B.P. 10307 35703 Rennes cedex 7
  • Tél : 09 71 31 10 40 - 06 32 05 07 02
  • Mél : fed.bretonnelegitimiste@orange.fr

Source : ICI

01/08/2013

Pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray 2013

 

saint_27.jpgQu’ils soient persuadés (...) qu’il lui [l’Église] suffit de reprendre, avec le concours des vrais ouvriers de la restauration sociale, les organismes brisés par la Révolution et de les adapter, dans le même esprit chrétien qui les a inspirés, au nouveau milieu créé par l’évolution matérielle de la société contemporaine : car les vrais amis du peuple ne sont ni révolutionnaires ni novateurs, mais traditionalistes.
Saint Pie X

101e pèlerinage

uclf.jpgLe premier pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray a eu lieu en 1844 pour le 25e anniversaire d’Henri V (Comte de Chambord).
Arrêté en 1914, il a été repris en 1983. À la demande de l’Union des Cercles Légitimistes de France, il est organisé par la Fédération Bretonne Légitimiste.
Témoignage d’adhésion et de fidélité aux principes qui ont fait la France, ce pèlerinage est le garant de la force des cercles légitimistes dont la vocation est d’œuvrer au renouveau de notre pays en lui redonnant ses Institutions naturelles.

Programme

Samedi 28 septembre 2013

  • 13h45 Accueil à Sainte-Anne d’Auray rue de la Fontaine (près de la Scala Santa).
  • 14h00 Départ de Sainte-Anne d’Auray (autocar). Sur les pas du Corps expéditionnaire de Quiberon (Visites guidées).
  • 18h30 Près du monument du Comte de Chambord : Chants et prières devant la chapelle du Champ des Martyrs.
  • 19h30 Dans une salle du sanctuaire : Dîner, Veillée.

Dimanche 29 septembre 2013

  • 7 h 45 Marche du pèlerinage (volontaires).
  • 9 h 30 Au Champ des Martyrs : Confessions - Chapelet.
  • 10 h 00 Messe (Père Jean-Marie), puis renouvellement de la consécration de l’UCLF au Sacré-Cœur.
  • 12 h 00 Dépôt de gerbes au monument du Comte de Chambord. Allocution du président de l’UCLF. Chants.
  • 12 h 30 Repas (au choix : Restaurant La Croix Blanche ou pique-nique).
  • 15 h 00 Conférence : « Le Père Maunoir, missionnaire en Bretagne », par Fanch Morvannou, Maître de conférences émérite de l’UBO.
  • Après-midi : stands.
  • 17 h 30 Clôture.

Inscription

Télécharger le bulletin d’inscription :

PDF - 344 ko
Bulletin d’Inscription Sainte Anne 2013

01/09/2012

100e pèlerinage légitimiste (Programme - inscription)

(Plus que quelques jours pour vous inscrire)

Programme :

 

ligue-2ac0b8d.png

Samedi 15 septembre  
  Circuit de visites  
  14h20 : Regroupement des participants (parkings cars : rue de Pluvigner à Ste-Anne)
  14h30 : Départ en cars pour le Champ des Martyrs, la Chartreuse, Kerléano, le Fort Penthièvre à Quiberon
  18h00 : Retour
  19h00 : Dîner à Ste-Anne d'Auray, veillée [facultatifs]
  21h30 : Clôture
 

ligue-2ac0b8d.png


Dimanche 16 septembre

 
  Option n° 1  
  07h30 : Marche du pèlerinage [Champ des Martyrs (Brec'h) - Ste-Anne]
  Option n° 2  
  09h30 : Visites guidées du sanctuaire et stands (librairie, souvenirs religieux, légitimistes et bretons)
  Options n° 1 et 2  
  11h15 : Dépôt de gerbes au monument du Comte de Chambord
  11h20 : Allocutions
  13h00 : Grand-messe en la basilique (rit tridentin) - Renouvellement de la consécration de l'UCLF et des autres associations présentes au Sacré-Coeur
  14h30 : Repas salle du sanctuaire - Stands (librairie, souvenirs religieux, légitimistes et bretons)
  16h00 : Animations
  17h30 : Clôture

Renseignements :


Courriel : pelerinage100@yahoo.fr - Tél. : 06 25 51 79 45 / 06 32 05 07 02
Fédération Bretonne Légitimiste (FBL) - BP 10307  35703 Rennes cedex 7

Télécharger
le numéro spécial de La Gazette Royale (consacré au pèlerinage) contenant le bulletin d'inscription
Télécharger le bulletin d'inscription seul

573812464.jpg

 

Par ailleurs, nous rappelons que l'essentiel des animations du pèlerinage sera assuré par La Troupe des Coeurs de Chouans.

14/08/2012

Pourquoi un 100e pèlerinage à Ste-Anne d’Auray ?

monument-du-comte-de-chambord-sainte-anne-dauray.jpgLe dimanche 29 septembre 1844, des légitimistes se donnaient rendez-vous à Ste-Anne d’Auray en Bretagne. 

Que venaient-ils y faire ? Manifester ? Signer quelque pétition ? 

Ils venaient tout simplement prier pour le jeune roi Henri V, né un 29 septembre, et qui, le 2 juin précédent, avait succédé à son oncle Louis XIX ! 

Pourquoi Ste-Anne d’Auray ? 

Parce que, dès 1628, un lien tout particulier s’était instauré entre la famille royale française et le modeste hameau où sainte Anne était apparue quatre ans auparavant ! 

L’initiative de 1844 s’étant renouvelée, un pèlerinage était né, un pèlerinage qui, maintenu pendant de longues années, mais interrompu par les vicissitudes de l’histoire, est repris en 1983, à l’initiative de Gérard Saclier de la Bâtie et de l’UCLF. Constituant, aujourd’hui, l’un des liens les plus vivants que la France ait conservé avec la monarchie traditionnelle, il fête, cette année, sa centième édition. 

«Yvon Nikolazig, ne zoujet ket : me zo Anna, Mamm Mari », « Yvon Nicolazic, ne craignez pas : je suis Anne, Mère de Marie », c’est en ces termes que sainte Anne se présentait à un humble paysan, Yvon Nicolazic, dans la nuit du 25 au 26 juillet 1624. Dès les premiers mots, l’accent était mis sur l’essentiel, sur ce qui allait faire de Ste-Anne d’Auray, le « sanctuaire des familles ». 

«Doué e venn ma vein inouret aman », « Dieu veut que je sois honorée ici  » !

Les 15 et 16 septembre prochains, nous viendrons donc honorer sainte Anne. Nous viendrons l’implorer pour nos familles dont l’existence est si gravement menacée de nos jours. À l’instar de nos prédécesseurs de 1844, nous viendrons lui confier notre Prince et sa famille. Nous la supplierons d’intercéder afin qu’ils reçoivent les grâces nécessaires à l’accomplissement de leur mission.

 Vive le roi Louis XX et la reine Marie Marguerite ! 

Dominique Coudé 

UCLF 

Source Gazette Royale, cliquez sur le lien ci dessous pour télécharger gratuitement le numéro spécial édité à l'occasion du pèlerinage contenant le bulletin d'inscription. 

http://documents.uclf.org/NS2012.pdf

15/08/2011

99ème pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d'Auray

Sainte-Anne d’Auray
24 et 25
septembre 2011

monument-du-comte-de-chambord-sainte-anne-dauray.jpg

 
PROGRAMME 


Samedi 24 septembre
au choix : marche ou visite
Marche
13h45 Accueil devant le monument du Comte de Chambord
14h00 Départ de Sainte-Anne d'Auray (covoiturage) Marche du pèlerinage, de N-D de Lézurgan (Plescop, 56) à Sainte-Anne d'Auray (10 km)

Visite
14h30 Rendez-vous devant le parking (gratuit) St-Joseph La Garenne Rue Jehan de Bazvalan Vannes
Visite guidée de Vannes (Habitat du Moyen-Âge, fortifications, patrimoine religieux,…) et du musée d'histoire et d'archéologie.

19h30 Près du monument du Comte de Chambord
Dîner (Galettes-saucisses, …)
Veillée  


Dimanche 25 septembre
10 h 00 Messe, au Champ des Martyrs
Renouvellement de la consécration de l'UCLF au Sacré-Coeur  


pierrebodin.jpg12 h 00 Dépôt de gerbes au monument du Comte de Chambord
Allocution du président de l'UCLF  


12 h 30 Repas (au choix : Restaurant La Croix Blanche ou pique-nique)

 
15 h 00 Conférence : "La politique religieuse sous la Restauration ".
Après-midi : nombreux stands  


17 h 30 Clôture  


MODALITES PRATIQUES
TRANSPORTS


- SNCF : descendre en gare d'Auray (Morbihan). Préciser l'heure d'arrivée. Des navettes, Auray / Sainte-Anne, seront assurées sur demande : le samedi de 11 h 00 à 14 h 00 et le dimanche après 17 h 00

- ROUTE : Sainte-Anne d'Auray est à 18 km de Vannes et à 6 km d'Auray. Parking devant l'esplanade de la Basilique, rue Abbé Allanic. (Michelin 63/2)

HÉBERGEMENT


HÔTELS : la Fédération Bretonne Légitimiste (B.P. 10307 35703 Rennes Cedex 7 - fed.bretonnelegitimiste@orange.fr) peut envoyer la liste des hôtels, avec tarifs. (joindre enveloppe timbrée pour la réponse). Autres possibilités d'hébergement, sur demande.
REPAS - Le dimanche midi, menu restaurant (seules les inscriptions accompagnées du règlement seront retenues : dernier délai : 15 septembre – Au-delà, majoration de 2€ ). – Possibilité de pique-nique près du restaurant.

 

99ème pèlerinage


LOUISPRINCE.JPGLe premier pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d'Auray a eu lieu en 1844 pour le 25ème anniversaire d'Henri V (Comte de Chambord). Arrêté en 1914, il a été repris en 1983. Sous l'égide de l'Union des Cercles Légitimistes de France, il est organisé par le Cercle Légitimiste Georges Cadoudal et les autres Cercles de la Fédération Bretonne Légitimiste. Témoignage d'adhésion et de fidélité aux principes qui ont fait la France, ce pèlerinage est le garant de la force des cercles légitimistes dont la vocation est d'oeuvrer au renouveau de notre pays en lui redonnant ses Institutions naturelles.

Pour vous renseigner
- Cercle Georges Cadoudal : 02 97 45 46 80 cercle.cadoudal@yahoo.fr - Fédération Bretonne Légitimiste (F.B.L.) : B.P. 10307 35703 Rennes cedex 7 

09 71 31 10 40 - fed.bretonnelegitimiste@orange.fr
Documentation – Librairie – Souvenirs
- Le dimanche après-midi, aux stands de la F.B.L. et de l'U.C.L.F., vous pouvez vous renseigner sur la légitimité en Bretagne et en France.
- Les cercles légitimistes de Bretagne présentent leurs activités.
- La librairie Dobrée (14, rue Voltaire à Nantes) vous offre un choix très important de livres.
- Chaque année, des auteurs tiennent à participer au pèlerinage, ils dédicacent leurs ouvrages.
- Divers stands vous présentent des souvenirs religieux, légitimistes ou bretons.

LA FÉDÉRATION BRETONNE LÉGITIMISTE VOUS PROPOSE :
- La Blanche Hermine, la revue des Chouans de Bretagne abonnement ordinaire : 20,00 €, de soutien : 27,00 €
- ses deux manifestations fédérales

L'UNION DES CERCLES LÉGITIMISTES DE FRANCE VOUS PROPOSE :
- La Gazette Royale, la revue de la tradition catholique et royale abonnement ordinaire : 15,00 €, de soutien : 20,00 €
- ses sites Internet : www.uclf.org - www.viveleroy.fr

- L'université d'été Saint-Louis (du 20 au 27 juillet 2012)
- Le pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d'Auray. Adhérez au cercle légitimiste de votre province
(Renseignements : U.C.L.F. ou F.B.L.)  

Saint_Pie_X_1.jpg"Qu’ils soient persuadés (.) qu’il lui [l’Église] suffit de reprendre, avec le concours des vrais ouvriers de la restauration sociale, les organismes brisés par la Révolution et de les adapter, dans le même esprit chrétien qui les a inspirés, au nouveau milieu créé par l’évolution matérielle de la société contemporaine : car les vrais amis du peuple ne sont ni révolutionnaires ni novateurs, mais traditionalistes." Saint Pie X

 

Télécharger le tract et le bulletin d'inscription : 

http://documents.uclf.org/110924.pdf

23/05/2011

Sainte Anne d'Auray 2010

Allocution du président

de l’Union des Cercles Légitimistes de France

au 98e pèlerinage légitimiste de Sainte-Anne d’Auray

 

 

uclf,pierre bodin,sainte anne d'auray,légitimité,monarchie catholiqueMonsieur l’abbé,

Chers amis,

 

- 1787, deux ans avant la révolution, constatant combien les catholiques ignoraient leur religion, le Père de Clorivière annonçait qu'un grand bouleversement social était proche.

- 17 juin 1789, des députés des états généraux se proclamaient Assemblée nationale. Ils rejetaient l'autorité du Roi.

Ignorance et refus de l'autorité sont deux caractéristiques majeures de la révolution.

L'ignorance du peuple est le fondement même de la démocratie, le terreau sur lequel les révolutionnaires édifient leur temple du mensonge et de la manipulation. Dans le domaine religieux, le père de Clorivière avait deviné vers quel abîme elle dirigeait le Royaume et 220 ans plus tard, nous pouvons mesurer hélas le désastre.

Dans le domaine politique, l'ignorance n'est pas moins dangereuse. Au contraire, liée à l'orgueil depuis que l'on a fait croire au peuple qu'il était le souverain, elle est directement responsable du totalitarisme feutré que nous subissons aujourd'hui. Comme saint Thomas d'Aquin l'écrivait "D’une façon générale, l’observateur attentif de l’histoire d’hier et de celle d’aujourd’hui reconnaîtra que les tyrans ont sévi plus nombreux dans les pays gouvernés par une collectivité que dans ceux où le pouvoir n’appartenait qu’à un seul".

Avant d'envoyer un soldat au feu, on lui apprend à se servir de son arme et à reconnaître ses ennemis, on le forme au métier militaire. Avant de construire une maison, nous faisons appel à un architecte ; pour défendre une cause devant le tribunal, nous avons recours aux services d'un avocat. Pour effectuer une tâche de quelque ampleur et d'une certaine complexité, un homme sensé va s'adresser à un spécialiste. Mais quand il s’agit de la gouvernance du pays, chacun se croit assez intelligent, assez savant pour donner son avis.

Avec une telle prétention, comment pourrions-nous respecter et même seulement accepter une autorité ?

Ne nous étonnons pas de ce que les Français contestent, le lendemain de l’élection, le président qu'une majorité, toute relative, vient de désigner. Les démocrates prônent le suffrage universel mais descendent dans la rue pour en refuser les résultats. Peut-il en être autrement lorsque le dogme républicain proclame que tout pouvoir vient exclusivement du peuple !

Un dogme partagé implicitement, il est vrai, par certaines catégories de royalistes qui refusent le roi désigné par sa naissance, c'est-à-dire par la Providence. D'aucuns, tournant le dos à la tradition, espèrent concilier royauté et démocratie comme c'est le cas dans plusieurs pays européens.

Le système pervers auquel nous sommes soumis aujourd'hui ne se contente pas de nier toute transcendance, de refuser au lieutenant de Dieu de régner sur le trône de ses pères, il combat toute autorité qu'il n'a pas désignée lui-même.

Pour contrer cette subversion, quelle que soit notre place dans la société, contribuons, dans les tâches familiales, professionnelles et politiques qui nous incombent, à restaurer le respect dû à l'autorité.

Mais comment pouvons-nous nous opposer avec quelque efficacité à l’autre source du torrent révolutionnaire ? 

Eh bien, reprenons la prédiction du père de Clorivière. Puisque l'ignorance est une cause majeure du dérèglement, commençons par nous instruire. Nous instruire des rudiments, des fondements de la politique, d'une politique conforme à la loi naturelle. Ayons l'humilité de reconnaître que la science politique ne nous est pas innée, qu'il nous faut travailler, étudier pour l'acquérir. Son étude est d'autant plus nécessaire aujourd'hui que nos adversaires ont l'habileté de nous entraîner sur leur terrain, l'habileté de nous faire croire que nous pouvons utiliser leurs propres armes, celles justement qui nient dans la pratique la Royauté sociale de Notre Seigneur.

Ils entretiennent aussi un mythe récurrent, celui qui laisse espérer qu’après avoir réussi à s’emparer du pouvoir et à établir une « bonne république », on pourrait alors restaurer la monarchie.

-         belle utopie ! Dans notre république française, le pouvoir est cadenassé.

-         imposture. S’il était possible de réaliser une bonne république, l’institution monarchique, quoiqu’en ait dit saint Thomas, ne serait plus la seule voie pour réaliser le bien commun. Elle ne serait plus nécessaire.

-         mensonge criminel enfin, il détourne les Français de la monarchie présentée comme objectif secondaire, lointain, voire irréaliste tandis qu’il les mobilise pour un but présenté comme réalisable et proche : la bonne république. Mais, en France, il n’existe pas, il ne peut pas y avoir une bonne république !

. En ce pays d’Auray, encore si rempli du souvenir des exploits de la Chouannerie,

. au pied du monument du Comte de Chambord,

. et alors que nous venons d’assister à la messe des Martyrs célébrée à la mémoire et en l’honneur de tous ces combattants de la liberté, chouans et émigrés, morts pour Dieu, pour leur pays et pour leur Roi,

ne nous contentons pas de cultiver leur souvenir, rendons-leur le seul hommage qui leur soit agréable : continuer leur combat contre la Révolution.

Ne nous laissons surtout pas mériter le reproche adressé au dernier roi de Grenade : "Pleure comme une femme, ce royaume que tu n'a pas su défendre comme un homme".

La plupart de nos cercles légitimistes proposent une formation politique dans le cadre de groupes d'étude. Ne partez pas à la guerre sans avoir pris la peine de connaître le magnifique héritage de nos pères et les forces de nos adversaires. Rejoignez l'un de ces groupes. Adhérez au cercle de votre province, travaillez à connaître et à faire connaître la monarchie légitime.

Vive le Roi !

 

Pierre Bodin

29/10/2010

98ème Pèlerinage Légitimiste à Sainte Anne d'Auray

pèlerinagelégitimiste1.jpg

Le 98ème Pélerinage Légitimiste à Sainte Anne d'Auray s'est déroulé les 25 et 26 septembre 2010.

Cette année les participants du samedi avaient le choix entre une marche entre Vannes et Sainte Anne d'Auray et une visite guidée : la bataille de Quiberon. Une veillée près du monument du comte de Chambord les rassemblait tous dans la soirée.

Le dimanche, la messe était célébrée, en la Chapelle du Champ des Martyrs, par Monsieur l'Abbé Jean-Baptiste Guyon de la FSSPX.

Puis c'était au monument du Comte de Chambord, l'allocution de Pierre Bodin, Président de l'UCLF.

pèlerinagelégitimiste2.jpg

pèlerinagelégitimiste3.jpg

Un repas était servi au restaurant "La Croix blanche" et le professeur Charles Antoine Carnot captivait ses auditeurs grâce à sa conférence "Le Morbihan et la duchesse du Berry".

PèlérinageLégitmiste4.jpg

PèlérinageLégitmiste5.jpg

PèlérinageLégitmiste6.jpg

 

Source : le site officiel de l'UCLF.

 

14/10/2010

29 Septembre 1886 à Sainte Anne d'Auray.

vive_le_roy.jpg

Discours prononcé par le général de Cathelineau le 29 Septembre 1886 à Sainte-Anne d'Auray 

Mesdames et Messieurs,

C'est le souvenir du passé, le souvenir de nos ancêtres qui nous réunit... Comme eux nous voulons rester fidèles à cette magique devise qu'ils avaient adoptée et défendue et qu'ils nous ont laissée comme un héritage sacré : Dieu et le Roi ! Voilà notre patrimoine. Allons, debout ! pour le défendre : noblesse oblige...

Peuple français, peuple breton réveillez-vous; sortez de votre léthargie ; levez-vous il faut combattre l'usurpation...  Comptez, si vous le pouvez, les héros qui sont sortis de vos rangs ; les martyrs qui se sont fait immoler pour défendre et venger le Christ attaqué, pour défendre et venger la patrie.

Et toi, peuple breton, as-tu oublié le sang qu'il t'a fallu répandre pour conserver ton sol et ta liberté contre le léopard anglais. Tu fus invincible et tu devins si terrible, qu'il suffisait qu'on apprît que tu entrais dans un camp pour que l'adversaire déposât les armes et demandât immédiatement la paix. Telles furent ta puissance et ta gloire ! Plus indomptable et plus résistant que le roc de granit qui borde tes rivages tu avais la fierté du vieux lion dans le désert.

Pourtant un jour, épris des charmes du beau pays de France, subjugué par la grandeur et l'héroïsme de ses rois, tu le respectes et tu te prends à l'aimer... Ton chef, la grande-duchesse de Bretagne, épouse deux de ses Rois ; ta fierté ton ambition sont dépassées ; tu donnes ton coeur à la France ; tu lui jures fidélité... et tes serments tu les as gardés et tu les garderas à la vie, à la mort, à cette France qui t'avait séduit, à ces souverains qui t'avaient entraîné... Aussi, c'est chez toi que nous sommes tous, aujourd'hui, venus nous retremper dans la fidélité...

Oui ! c'est devant les saints que tu invoques que nous venons par la prière ranimer notre foi et grandir nos espérances...  C'est devant " la grande Dame Sainte Anne » comme tu l'appelles, devant Saint Michel, le chef de la milice céleste, dont l'épée est invincible, que nous crions sus à la félonie et à l'usurpation...

Mais pour anéantir la Révolution, source de la félonie et de l'usurpation, pour prier à notre aise, pour élever nos enfants comme nous le voulons et le devons, pour gagner avec fruit nôtre pain quotidien, en un mot pour vivre heureux et dans la paix... Il nous faut, de par Dieu et par la loi, notre roi légitime et chrétien, l'aîné des princes d'Anjou, le plus près du sang de notre magnanime Henri; il nous faut son drapeau, le drapeau sauveur de Jeanne d'Arc, le drapeau blanc.

Vous les voyez ici, nombreux, ils nous entourent -, que de victoires ils nous rappellent ! que de serments gardés ! que de sacrifices et d'héroïsme n'ont-ils pas enfantés!...

Vive le drapeau blanc, vive le Roy !! 

Oui, dans les tristesses de l'attente, répétons, comme nos pères ; vive le roi quand même ! La nuit est sombre et nous enveloppe, mais courage ! après la nuit vient l'aurore, je la vois poindre à votre horizon ; et bientôt, je l'espère, cette réunion, m'en donne la foi   avec le sergent du Christ, notre roi, et la protection du Sacré Coeur de Jésus, nous aurons le triomphe ; l'Eglise sera écoutée, vénérée et défendue ; la France, notre chère patrie, sera ressuscitée.