f1g2a3s4b5

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2019

Le complot inconscient (Conférence)

100_0572.JPGMonsieur Jean-Pierre Aussant, professeur de Français exerçant en Allemagne dans la ville de Hambourg était invité par le Cercle Légitimiste Robert de Baudricourt samedi 13 avril pour une conférence sur le thème de « la destruction de la famille et du féminisme ». En tant qu’auteur d’un ouvrage portant le titre «  Le complot inconscient », M.Aussant pendant une heure dans un discours frontal a pu étayer son analyse de la « normalisation-déculpabilisation » de l'avortement et du « mariage pour tous » débouchant sur un glissement vers les ténèbres, synonyme de la « culture de mort ».

C'est un thème qui fait écho aux différentes prises de position de notre Prince, en raison de l'importance que celui-ci accorde à la défense de la famille traditionnelle, seul rempart contre un monde déshumanisé. Ce sont dans ces termes très clairs que Monseigneur Louis de Bourbon s'est exprimé récemment le 30 mars 2019 à Vérone (Espagne).

Aussant.JPGDès les années 1990, Jean Pierre Aussant observe un radicalisme du féminisme en faveur de l'avortement et de la préparation du « mariage pour tous. » C'est à partir de ce constat que l'auteur va chercher à en comprendre la raison et la source première.

La première « déconstruction » puise sa source dans le péché originel, et du tentateur Lucifer. On la retrouve ensuite dans le déterminisme de Spinoza, ou bien encore dans le protestantisme et la franc-maçonnerie. C'est pour cette raison que l'on fait généralement démarrer la déconstruction à l'époque des lumières, probablement dans un besoin de visibilité, puisque c'est la période qui symbolise pleinement la rupture de la société avec Dieu.

Jean-Pierre Aussant distingue également une deuxième « déconstruction », qui se situe dans le temps peu après la fin de la seconde guerre mondiale. L'homme, s'il est honnête, ne peut que constater l'échec complet des lumières, et de cette tentative absurde que d'organiser un monde sans Dieu. Et alors au lieu d'en tenir compte, celui-ci va s'enfoncer dans un corpus de deuxième déconstruction.

 

Le résultat débouche sur 4 possibilités :

- Le féminisme lesbien (qui se radicalise).

- Le végan-écologisme

- Le transhumanisme

- L'homo-festivus de Philippe Muray.

 

dédicace.JPGLe dénominateur commun de ces mouvements c'est la haine de Dieu, procédant à un génocide culturel. La résistance à la culture de mort, nécessite une foi catholique inébranlable pour pouvoir résister à ses assauts subliminaux diffusés par différents canaux. Jean-Pierre Aussant constate que pour la première fois dans l’histoire de l’humanité un des deux sexes (le féminin) suite aux progrès de la médecine reproductive et en particulier du clonage (que la femme, contrairement à l’homme, pourra réaliser d’une façon autonome), va pouvoir assurer la reproduction de l’espèce humaine, tout seul. Considérant d’un côté la haine du radicalisme féministe lesbien à l’endroit de l’homme (féminisme lesbien qui exerce une influence croissante et "normative" dans les lieux du pouvoir mondial) et de l’autre le développement exponentiel de l’homosexualité tant féminine que masculine, Jean-Pierre Aussant en déduit que sans l'intervention de Dieu, il n'y aura plus un seul être du sexe masculin sur terre d’ici deux cents ans.

L’événement s’est prolongé sur une séance de questions-réponses, à l'issue de laquelle le livre « le complot inconscient » a été proposé à la vente au public avec dédicaces de l'auteur.

19582812.JPG

06/04/2019

Conférence - samedi 13 avril 2019 à Peltre

Destruction et féminisme.png

Biographie de Jean-Pierre Aussant :

Après des études en théologie et suite à sa passion pour la langue Allemande, Jean-Pierre Aussant s’est installé dans la ville de Hambourg où il enseigne le français. Dès son adolescence, il s’est trouvé confronté à toute la force du « politiquement correct » dont la substantifique moelle repose sur ce qu’il nommera « les deux pierres angulaires de la culture de mort » : la « déculpabilisation-normalisation » de l’avortement et de l’homosexualité. Son combat ne se situe pas à l’endroit des individus concernés (victimes des déterminismes et de l’endoctrinement) mais à l’endroit de la « légalisation-banalisation » de ces pratiques.

22/10/2018

MOUSSELINE LA SERIEUSE (Conférence)

Madame Yvert.pngSuperbe journée, samedi 20 octobre 2018 au Cercle Robert de Baudricourt de Lorraine où le public était au rendez-vous, à Nancy, dans le cadre d'une conférence sur le thème : "La réhabilitation d'une princesse royale" ! Le sujet était consacré au livre : "Mousseline la sérieuse" de Madame Sylvie Yvert. L'auteure s'est glissé dans la peau de cette jeune enfant fille du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette, au destin troublant, douloureux, au moment d'une époque tragique de l'Histoire de France.
 
20181020_144022.jpgC'est la vie d'une petite princesse dernière survivante de la Tour du Temple, après les assassinats de ses parents et de sa tante condamnés à l'échafaud, puis la mort de son petit frère le dauphin dans des conditions abjectes et totalement inhumaines. En passant par la fuite à Varennes, les deux exils, l'éclatante victoire de la monarchie restaurée en 1814, sa vie amoureuse, et son amour indéfectible pour la France et les Français ; notre conférencière a tenu en éveil un auditoire très attentif aux informations fournies, et qui n'a pas manqué de poser de nombreuses questions à la fin de la séance ; celle-ci s'est achevée par la vente du livre dédicacé par l'auteur.
 
Gouter.pngL'événement s'est prolongé par un goûter au cours duquel les participants ont été conviés dans une ambiance chaleureuse et amicale. C'est avec un pincement au coeur que Madame Yvert a pris congé de ce public Lorrain, conquis, généreux et profondément attachant... qui a partagé avec elle un sentiment identique ressenti par tous les participants à cette conférence : celui que les drames subis tout autant par cette famille royale assassinée que par le peuple de France n'ont pas encore, aujourd'hui, été totalement éclairés à l'aune de la réalité. La barbarie des dits "révolutionnaires des Lumières" n'est ni plus, ni moins que la mort programmée de l'âme française et la destruction progressive de notre pays.
 
dédicaces.pngDevant les atrocités commises à cette période, l'auteur du livre et les participants à cette conférence ont pris conscience que la pleine horreur de ces actes a été passée sous un silence responsable et coupable ; unanimement ils ont salué l'amour de la France de cette princesse royale qui a placé face à l'insoutenable, toute sa foi chrétienne d'amour et de pardon à l'égard des bourreaux de sa famille.
 

troisfleurdelys150.jpg

20155995_1207122109433914_4843452452200665649_n.jpg

Exil de la duchesse d'Angoulême, qui embarque à Pauillac au début des Cent-Jours (1815).

08/10/2018

Conférence : "Marie Thérèse de France " - sam. 20 octobre - 14h30 - à Nancy

marie-therese de france.jpg

Sylvie Yvert se glisse dans les pas de Madame Royale et donne voix à cette femme au destin hors du commun qui traversa les événements avec fierté et détermination. Sous sa plume délicate et poignante, la frontière entre victoire collective et drame intime se trouble pour révéler l’envers du décor de cette histoire de France que nous croyons connaître.


A l'issue de la conférence le livre "Mousseline la sérieuse" sera disponible à la vente avec dédicace de l'auteur.

Moueline-la-Serieuse.jpg

26/04/2018

Compte-rendu : conférence sur le nationalisme à Villers-les-Nancy

3770651000.jpgSamedi 21 avril à 15h00 au domaine de l'Asnée à Villers-les-Nancy, le cercle légitimiste Robert de Baudricourt organisait une conférence intitulée "différence entre nationalisme républicain et nationalisme monarchique".

Loin des guerres médiévales, et de la bataille de Nancy du 5 janvier 1477 qui opposa le duc René II de Lorraine à Charles le Téméraire, les légitimistes de Lorraine se sont regroupés autour de M. Saccaro, historien et président du cercle Sainte Clotilde de Bourgogne, qui a retracé avec brio l'histoire des différents concepts du nationalisme, idéologie politique issue de la modernité, devant une vingtaine de personnes.

100_0517.JPGIl a mis en évidence les erreurs et les incohérences du nationalisme tel que l'entend la république et les mouvements actuels qui s'en revendiquent. C'est bien le roi qui a créé la nation et non l'inverse. Jamais les hommes ne se sont réunis pour fonder ensemble un projet commun qu'ils auraient baptisé : la France (La théorie du contrat social de Jean-Jacques Rousseau). Aussi, dés lors que l'on envisage le concept de nation en délaissant le roi, celle-ci s'étiole inexorablement pour finir par mourir. Il ne faut donc pas inverser créateur et créature : le monarque n'est pas le représentant d'une "Nation" qui préexisterait. Au contraire, c'est le roi qui fait la nation par la loi commune qu'il donne à ses peuples.  

Des exemples de dérives éloquentes, fruits de la confusion des concepts ont été analysés, celui de la tentative d'infiltration des Brigandes, une communauté gnostique clamant des refrains attaquant l'Eglise, dans les milieux catholiques, ou encore celui de Civitas (devenu un parti politique) qui prône l'alliance avec les païens pour défendre la France catholique. Dès lors, on observe une adhésion logique à ses pratiques politiques (formation de groupe de pression, manœuvres électorales) et donc reconnaissance implicite de la légitimité du système révolutionnaire. Si on conçoit que les néo-païens soient à l'aise dans ces combinaisons démocratiques, elle produit chez les "nationaux-catholiques" une véritable schizophrénie entre théorie et pratique. Une longue suite d'expériences et d'échecs variés atteste pourtant que les moyens d'action politique ne sont pas moralement indifférents et qu'on ne sert pas le Christ-Roi avec les armes de ses ennemis..   

conférence,cercle robert de baudricourt,nationalisme

En fin de journée, M.Reny a chaleureusement remercié notre brillant conférencier en lui offrant un panier de produits lorrains typiques et les militants sont repartis requinqués par cette démonstration aussi magistrale qu'enthousiasmante.

23/01/2018

Compte rendu de la journée conférence "Les Oubliés du Temple".

DSCF4663.JPGCe samedi 20 janvier 2018, le Cercle légitimiste Robert de Baudricourt avait le plaisir et l'honneur de recevoir Madame Dominique Sabourdin-Perrin, docteur ès lettres, historienne, conférencière et auteur de plusieurs ouvrages, dont « Les oubliés du Temple » (Editions Persée), et plus récemment « L'offrande d'une vie » (Editions Salvator), livre dans lequel l'auteur retrace le parcours de Madame Elisabeth, sœur du roi Louis XVI, au moment où le diocèse de Paris vient d'introduire sa cause de béatification.

DSCF4648.JPGMadame Sabourdin-Perrin, à travers un récit vivifiant et passionnant, nous a apporté « ses lumières » sur cette « sombre » tour du Temple dont les royalistes se souviennent avec émotion à l'approche du 21 janvier, date anniversaire de l'assassinat de S.M le Roi martyr Louis XVI. Notre conférencière habitant elle-même depuis de nombreuses années le quartier du Temple à Paris, s'est passionnée pour l'histoire de cette tour et pour les personnalités de la famille royale qui y ont été incarcérées. L'entourage immédiat des illustres prisonniers nous a été décrit avec beaucoup de précisions, les proches de la cour, les domestiques, le corps médical et les gardiens...

Confer.jpgEn dernière partie, notre conférencière nous a projetés dans l'atmosphère pénible de la lente agonie du petit roi martyr Louis XVII, mort des suites d'une incarcération infâme et fatale à sa fragilité d'enfant. Bien loin des histoires rocambolesques et des innombrables faux dauphins qui n'ont pas manqué d'apparaître dès le début du 19ème siècle, l'assistance a pu suivre le véritable calvaire infligé à la famille royale, dont Marie-Thérèse de France fut hélas la seule survivante.

DSCF4733.JPGA la suite de cette présentation captivante, émaillée de nombreuses citations, de textes originaux et d'images d'archives présentées sous forme de diaporama, une séance de questions/réponses a permis au public de pouvoir échanger directement avec notre historienne. Pour la remercier, le président du Cercle Robert de Baudricourt n'a pas manqué de lui remettre au nom des légitimistes de Lorraine un cadeau de remerciement composé de spécialités locales de notre province.

Pour clôturer chaleureusement la journée, le public a été cordialement invité à déguster la traditionnelle galette des rois, accompagnée d'un verre de cidre levé à la santé du Roi !

09/01/2018

Conférence : "Les oubliés du temple" - samedi 20 janvier à Nancy (15h00)

conférence,robert de baudricourt

Présentation :

La disparition progressive de l’enclos du Temple, de 1808 à 2011, ne permet plus de se faire une idée de ce lieu où résidait une nombreuse population en 1792. La Tour des Archives, prison de la famille royale, a été démolie sur ordre de Napoléon, emportant le souvenir de ses hôtes illustres.
Mais, dès janvier 1794, l’oubli s’est étendu sur la prison où demeuraient encore les enfants royaux, Louis-Charles, Marie-Thérèse, la sœur du Roi, Madame Élisabeth et le gardien Tison.
Quelques vestiges éparpillés dans des cours d’immeubles, autour du square du Temple, des documents d’archives et des Mémoires permettent une reconstitution de la vie quotidienne des prisonniers à l’intérieur de la Tour.


Cette conférence, qui s’appuie sur des documents d’archives parfois inédits, redonne vie aux Oubliés du Temple.


Dominique Sabourdin-Perrin, capétienne Docteur ès lettres, professeur de lettres modernes en collèges et lycée, conférencière, chevalier des Palmes Académiques, réside depuis plus de quarante ans, dans le quartier du Temple, à Paris. Elle s’est intéressée à ce lieu chargé de souvenirs, publiant divers articles dans la revue Histoire du IIIe arrondissement et divers bulletins.

http://royalisme.forumactif.org/t1885-conference-les-oubl...

16/10/2017

Royalistes et catholiques en deuil !

mp3Ucx7.jpegLe samedi 14 octobre 2017 s'est tenue au domaine de l'Asnée à Villers-lès-Nancy, une conférence sur le thème : sa Majesté la reine Marie Antoinette, une mère face à la Révolution, organisée par le Cercle Robert de Baudricourt.

Adhérents et sympathisants du Cercle se sont regroupés nombreux autour de M. Madre, qui a retracé la vie mouvementée de notre regrettée souveraine, en rappelant la responsabilité des différents éléments occultes agissant au sein de la Révolution dite française ainsi que leurs menées tragiques et meurtrières.

conférence, SAR Marie-Antoinette, cercle légitimiste robert de baudricourtLa conférence était agrémentée d'un diaporama et de passages cinématographiques, permettant à l'auditoire de se pénétrer de l'horreur de cette période, de l'indignité du simulacre de procès intenté à la Reine et du Calvaire infligé à la famille royale.

La journée s'est poursuivie par une messe en mémoire de cette souveraine martyre en la Chapelle du Sacré-Coeur à Nancy. Ce fut un moment de prière et de recueillement profonds, qui s'est achevé sur les notes bien connues des catholiques fidèles : « Chez nous soyez Reine ».

Nous remercions tous ceux qui se sont associés à cette journée de mémoire, ainsi que notre conférencier qui, le temps d'un exposé, a rétabli la vérité historique, dévoilé "les machinistes de l'ombre" dont Desmoulins s'enorgueillissait publiquement d'être à la solde, dénoncé les mythes scolaires tels ceux du 14 juillet, de Valmy, du peuple en armes (qui n'exista qu'en Vendée mais qui fut contre-révolutionnaire), etc. 

Puisse un jour cette vérité être rétablie en lettres éclatantes dans les manuels d'école dont les mensonges farcissent malheureusement  la tête de nos chers enfants endoctrinés.

Vive le Roi, vive la Reine, vive Dieu et la France !

conférence,sar marie-antoinette,cercle légitimiste robert de baudricourt

06/01/2016

Conférence, Messe pour Louis XVI en Lorraine

recto 3.jpg

 Renseignements au : 06 46 77 66 85

 

13/01/2015

Conférence : Louis XVI, l'infortuné Roi de France, face à la Révolution.

cercle.jpg