f1g2a3s4b5

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2012

Compte rendu de la journée du 12 mai 2012 à Vaucouleurs

100_2823.JPGC’est une cinquantaine de personnes environ, venues de différentes provinces : Franche-Comté, île de France, Champagne, Alsace et Lorraine, qui se sont regroupées autour de la porte de France sur les hauteurs de la petite ville de Vaucouleurs le samedi 12 mai 2012, à l'occasion de l'année du six centième anniversaire de la naissance de la petite bergère de Domrémy-la-pucelle.

Vaucouleurs première étape décisive de l'épopée éblouissante de Sainte Jeanne d'Arc. La porte de France, le meilleur endroit pour débuter le récit de l'histoire de cette petite châtellenie restée fidèle au Roy de France, et qui arma jadis la Sainte patronne de la Légitimité.

100_2821.JPGCette visite passionnante des lieux historiques était organisée par le Cercle Légitimiste Robert de Baudricourt.

Nous ont fait l'honneur de leur présence, le prince et la princesse Charles Emmanuel de Bauffremont et leurs enfants, Monsieur Laurent de la Rosiere secrétaire général de l'Institut de la Maison de Bourbon, Sandor et Herta Margarete Habsbourg-Lorraine 

100_2817.JPG

vaucouleurs,cercle robert de baudricourt,domrémy,jeanne d'arc,imb,prince de bauffremont,laurent de la rosiere,reny franck,uclfNotre guide conférencière captivait son auditoire et nous a dévoilé les trésors cachés de la porte de France, de la chapelle castrale, des merveilleux vitraux contant l'histoire de Jeanne mandatée par le Ciel.

Puis et pour finir de la crypte, à l'endroit même où s'affermit la foi de Jeanne devant la statue du XIVème siècle de Notre Dame des Voûtes. C'est ici que, en prières durant des heures elle se sentit pleinement l'instrument de la divine providence, avant que le Sire de Baudricourt se décide enfin à lui fournir une escorte pour prendre la route de Chinon.  

vaucouleurs,cercle robert de baudricourt,domrémy,jeanne d'arc,imb,prince de bauffremont,laurent de la rosiere,reny franck,uclf 

100_2803.JPGAprès cette visite des lieux historiques chargée en histoire et riche en émotions, nous nous sommes dirigés vers le Restaurant "Au Pèlerin" à Domrémy-la-pucelle pour le dîner.

Une place était réservée au Cercle Légitimiste Robert de Baudricourt pour exposer sa bannière et les objets de sa boutique.

13/05/2012

Rejoignez l'UCLF

UCLF.png

09/04/2012

Rappel : Grande Fête Catholique et Légitimiste

Grande Fête Catholique et Légitimiste 
du Lyonnais et de la Bourgogne


Le Samedi 28 AVRIL 2012 de 10h à 18h


Au DOMAINE LYON-SAINT-JOSEPH, 38 allée Jean-Paul II, 69110 SAINTE-FOY-LES-LYON

LES THEMES DE CETTE JOURNEE FRANCAISE ET FAMILIALE SERONT
CETTE ANNEE, « LE SACRE » et le « 600° ANNIVERSAIRE DE JEANNE »


Ouverture des portes à 10h, et tout au long de la journée profitez de :

Chants Royalistes et de tradition par la Chorale ‘’La Joyeuse Garde’’
Conférences de madame Marie-Paule Renaud «Sainte Jeanne d’Arc» (le matin)
et de monsieur Jean Saignol «Le Sacre» (l’après-midi)


Visite des stands :

- Exposition de toiles de Madame de Noblet d’Anglure, Chevalier des Arts-Sciences-Lettres,
titulaire de nombreuses distinctions, exposée aux Musées d’Arras, Auxerre et Orvar (Portugal),
- Librairie DPF de Chiré en Montreuil,
- Articles et Insignes Royalistes, Epinglettes, Sculptures, Produits Régionaux …
Tombola, Jeu d’Evaluation,


A 12h30 Déjeuner animé par ‘‘La Joyeuse Garde’’

Restaurant sur place : 17€ (ATTENTION, réservation préalable IMPERATIVE !)
ou Pique-Nique tiré du sac dans une salle réservée.



 

POUR VENIR
En AUTO … vous disposez d’un très vaste parking gratuit.
En BUS ligne C20E direction Francheville-Findez, au départ de Bellecour-Chambonnet, arrêt «La Plaine»
là, prendre le «Chemin des Fonts», coiffeur à l’angle – 100m plus bas à droite, «Allée Jean-Paul II»


ESSAYONS le COVOITURAGE : faites nous connaître votre offre de places ou votre demande.



INSCRIPTIONS ET RESERVATIONS à Guy BOYARD Montfollet 01270 VILLEMOTIER
INFORMATIONS
guy.m.boyard@orange.fr - 06 87 31 20 27 ou henriburgat@free.fr - 06 76 79 63 60

ligue-2ac0b8d.png

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger et imprimer votre bulletin d'inscription :

http://beaudricourt.hautetfort.com/images/b.Fiche_d-Inscription.pdf

11/02/2012

Recevez gratuitement votre prochain numéro de la Gazette Royale !

310119_139079909527262_139079059527347_128436_1987384404_n.jpg- Offre réservée uniquement aux inscrits du forum Légitimiste "Royaume de France".

http://royaume-de-france.clicforum.com/index.php

     Vous êtes membre de notre forum ? Vous désirez recevoir gratuitement le prochain numéro de la Gazette Royale, revue trimestrielle de l'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF), par voie électronique ou par voie postale ?

Contactez sans plus tarder l'administration de notre forum par messagerie privée. Laissez-nous vos coordonnées, et nous vous ferons parvenir gratuitement votre prochain numéro !

Vive le Roy !

 

http://royaume-de-france.clicforum.com/t12-Abonnement-a-l...

 

07/02/2012

Le Forum Légitimiste

L’équipe de ce forum adhére sans restriction à la pensée légitimiste traditionnelle, telle qu'elle est défendue et promue par l'U.C.L.F.

dern-314a3c8.jpg

Son but est de faire connaître les Cercles UCLF de nos provinces, faciliter les contacts entre les légitimistes. Entretenir les échanges, produire des amitiés et des relations sincères.

Venez vous inscrire et participer au Forum Légitimiste :

http://royaume-de-france.clicforum.com/index.php

- Un cercle, c’est l’accès facilité à une culture légitimiste

- Un cercle, c’est votre participation, dans un cadre amical, aux affaires publiques

 

- "Refuser de prendre aucune part aux affaires publiques serait aussi répréhensible que de n'apporter à l'utilité commune ni soin ni concours".     Léon XIII

- « Le régime monarchique a un sens pour l'avenir parce qu'il est celui de la tradition française. Je vous demande de prendre votre place dans la société. »   Prince Louis de Bourbon

16/12/2011

Pour un combat cohérent

Armoiries_royales_France.jpgLes profondes mutations qui affectent notre pays ne peuvent laisser indifférents les catholiques et, au-delà, tous ceux qui reconnaissent l'impérieuse nécessité du respect de la loi naturelle.  

Profanations, sacrilèges et blasphèmes se multiplient et rien ne semble pouvoir arrêter les progrès de l'anti-culture de la mort.Depuis 1830, depuis la chute de la monarchie légitime, la législation a supprimé, l'une après l'autre, les dispositions visant à interdire les agressions contre la religion.Au nom des “Droits de l'Homme” et de la tolérance, toutes les attaques sont autorisées, tout au moins envers l'Église Catholique. 

Les oppositions à cette dégénérescence de la société ont été nombreuses. Si l'on ne considère que leur aspect politique, il est possible de les classer en deux grandes catégories, les défensives et les offensives.   
 
Parmi les défensives, on peut distinguer d'abord celles qui sont purement réactionnelles. Elles sont le plus souvent le fait de personnes qui se soucient fort peu du bien commun ou qui se contentent habituellement de se lamenter sur l'état de la société mais, touchées de près par un événement ou sensibilisées occasionnellement à une cause, elles réagissent. Leur échec est assuré et leur réaction aboutit même souvent à un effet inverse, leur adversaire se parant à bon compte du statut de victime de leur intolérance.   
 
Mais les opérations défensives peuvent aussi être plus réfléchies, plus structurées. Laissant délibérément de côté les événements imprévus, les organisateurs repèrent le scandale annoncé et préparent la riposte : l'avant (la mobilisation), le pendant (les opérations) et l'après (l'exploitation médiatique).   
Pour séduisante qu'elle soit, cette tactique est aussi le plus souvent vouée à l'échec parce que le pouvoir médiatique des adversaires est aujourd'hui infiniment plus fort.   
Surtout, la défense seule ne peut s'en prendre qu'aux effets. C'est oublier le conseil de Goethe : “On veut combattre le mal à la place où il se montre et l'on ne s'inquiète nullement du point où il prend son origine, d'où il exerce son action”.   
 
Les politiques offensives ont au moins le mérite de viser l'origine, la source première des maux. Encore faut-il ne pas se tromper sur les remèdes à mettre en oeuvre.  

Chacun ici garde en mémoire l'erreur politique du pape Léon XIII prônant le ralliement à la république.Combien d'autres cherchent sincèrement à combattre efficacement le mal et sont prêts pour cela à faire alliance avec d'autres révolutionnaires, à épouser des idéologies contraires à la loi naturelle. Comme le pape du ralliement, ils espèrent envers et contre tout que la loi du nombre jouera un jour en leur faveur ; ils oublient que ce qui semblait encore réalisable en 1892 dans une France chrétienne à 90% l'est moins que jamais aujourd'hui dans un pays qui ne compte plus que 4,5% de pratiquants.Dans notre démocratie française, la loi du nombre n'a jamais été qu'un mirage. 

Averti par l'échec de son prédécesseur, saint Pie X conseillera différemment les Français : “Qu'ils soient persuadés (…) qu'il lui [l'Église] suffit de reprendre, avec le concours des vrais ouvriers de la restauration sociale, les organismes brisés par la Révolution et de les adapter, dans le même esprit chrétien qui les a inspirés, au nouveau milieu créé par l'évolution matérielle de la société contemporaine : car les vrais amis du peuple ne sont ni révolutionnaires ni novateurs, mais traditionalistes”.   
Par “les organismes brisés par la Révolution”, le saint Pape désigne clairement la monarchie traditionnelle et les corps intermédiaires.  

Durant quatorze siècles, la monarchie légitime a su s'adapter sans jamais renier les principes qui ont fait sa grandeur.Si après deux cents ans d'interruption l'adaptation exige un grand effort, elle est réalisable, à condition que les combattants acceptent de s'imprégner des principes.  

Inutile de tergiverser, l'heure n'est pas aux compromissions, elle est à la cohérence. Rappelons-nous l'avertissement du Comte de Chambord : “Mais la France, cruellement désabusée par des désastres sans exemple, comprendra qu’on ne revient pas à la vérité en changeant d’erreur, qu’on n’échappe pas par des expédients à des nécessités éternelles”.   
 
N'engageons pas nos forces dans des réactions vouées à l‟échec, l'heure est au rassemblement, au service de la monarchie légitime, seule institution capable de tarir la source de la décadence.   
Pierre Bodin   
 
source : l'éditorial du N°83 de “La Blanche Hermine” (publication bimestrielle de la Fédération Bretonne Légitimiste - renseignements et abonnements : F.B.L. - B.P. 10307 - 35703 Rennes Cedex 7).   


Source internet :


http://leblogdumesnil.unblog.fr/2011/09/14/2011-71-pour-un-combat-coherent/

01/12/2011

Réunion du Cercle Robert de Baudricourt

La prochaine réunion du Cercle Robert de Baudricourt se tiendra à 16h00 le samedi 14 janvier 2012, à Pont à Mousson (54 700).

 

 

 

Renseignements et réservations au : 03 83 81 00 29 / 06  46 77 66 85

par courrier internet : ro.beaudricourt@sfr.fr

08/11/2011

La naissance de Sainte Jeanne d'Arc célébrée l'an prochain à Domrémy sans les légitimistes !

basiliqueSuite à l'appel aux bénévoles lancé sur le site Eglise Catholiques des Vosges :

http://www.catholique-vosges.fr/spip.php?page=article-dom...

Président et secrétaire général du Cercle Robert de Baudricourt se sont rendus à la Basilique de Domrémy-la-pucelle (salle Saint-Michel) le lundi 07 novembre 2011, pour participer à la réunion de préparation dans le cadre de l'organisation des fêtes du 600ème anniversaire de la naissance de Sainte Jeanne d'Arc.

La réunion entamée, l'Abbé Lambert a demandé à Messieurs Reny et Miller dirigeants du Cercle, de présenter brièvement leur association légitimiste ainsi que leur motivation dans le cadre de ces journées de commémoration. Sur le premier point, nous avons rappelé tout d'abord la mission de Sainte Jeanne d'Arc mandatée par le ciel, qui consista essentiellement à conduire le dauphin à Reims pour qu'il prenne le Royaume de France en commande selon la volonté de « Messire ». Et que par conséquent l'objectif principal des légitimistes aujourd'hui, est de transmettre aux jeunes générations la tradition résultant de ce précieux héritage. Sur le deuxième point, dans le soucis d'apporter notre soutien et notre contribution bénévole à ces journées. Nous avons proposé à l'organisateur de cette réunion de disposer d'un stand visant à faire connaître le combat mené par la pucelle d'Orléans au service du trône et de l'autel, ainsi que notre amour pour l'histoire de France à travers les articles disponibles dans la boutique de notre Cercle.

En opposition à nos arguments, Monsieur l'Abbé nous a rappelé l'histoire de France contée par Michelet...! L'aspect strictement religieux et spirituel de ces fêtes a été avancé, oubliant pour le coup un peu vite qu'ateliers et conférences (conférences d'ailleurs dont nous pouvons déjà nous interroger sur l'orientation historique du contenu) sont déjà prévus au programme...

blasonIl nous est apparu que la partie était déjà jouée avant notre arrivée, l'assistance visiblement hostile et préparée s'est « démocratiquement » prononcée contre notre participation. Vous êtes nombreux sur nos pages à nous soutenir, n'hésitez pas transmettre votre avis via le site internet dédié à cette manifestation. Merci d'avance pour votre soutien.

 

Reny_F

27/10/2011

Idéalisme ou réalisme politique ?

 

Lorraine LégitimisteSouvent les légitimistes sont accusés par leurs opposants d’être des « idéalistes », de mener un combat politique dépassé, utopique, stérile, inutile, irrationnel, bref « de ne rien faire concrètement pour la France ». Le manque de réalisme serait donc la « tare » du combattant légitimiste, alors qu’il est sollicité régulièrement par ceux qui ont fait le choix démocratique d’abandonner le camp de la Monarchie française traditionnelle, pour celui des clubs idéologiques révolutionnaires de la république...!

 

Tout d’abord, il convient de rappeler la signification de l’idéalisme. L’idéaliste est une personne coupée du réel, qui rêve d’une chose impossible à atteindre, « on rêve d’un idéal », d’une société que l’on exige parfaite (L’impossible égalité républicaine des socialistes est l’exemple sans doute illustrant le mieux cette pure démagogie). La France n’existe pas dans l’imaginaire du combattant légitimiste, elle est bien une réalité concrète et précise, que lui seul est en mesure de rappeler sans rentrer dans des balivernes démocratiques. De ce simple constat essentiel pour la suite de cette publication, nous pouvons affirmer en toute logique qu’il n’est pas possible de défendre l’âme d’un pays que l’on ne connaît pas ou plus. Comment prétendre défendre la France, alors que l’on ignore ce qu’elle est vraiment ? Rappeler sans cesse la tradition politique française (donc le réel) comme le font les légitimistes, sans céder aux chants des sirènes de la démocratie, est indispensable à une époque où le système habitue les Français à la cruelle perte progressive de notre identité nationale au profit de la « mondialisation ».

Et puis, que n’a-t-on pas raconté comme mensonges pour faire craindre la Monarchie aux Français ? Après tant d’années de lavage de cerveaux, que de gens, par exemple, sont fermement convaincus qu'avant la Révolution, la propriété était le privilège exclusif de la noblesse et du clergé. Alors que nos archives sont pleines de documents qui attestent le contraire, la propriété était accessible depuis longtemps à tous, nos ancêtres profitaient à cet égard même d'une plus grande liberté que nous.

Que n'a-t-on pas raconté sur les privilèges de la noblesse ? Pourtant, son premier privilège n'était-il pas de verser son sang pour la défense du Royaume ? La noblesse n'était pas une caste fermée. Jusqu'au 18ème siècle, le mérite en ouvrait d'ailleurs l'accès à tous.

Je ne m'étendrai pas sur la question des impôts. Et à vrai dire, si on faisait la comparaison du fisc ancien et du fisc actuel, elle ne serait pas à l'avantage de celui- ci. Il est puéril de se récrier contre la dîme de jadis, alors que peut-être nul pays n'a jamais été imposé comme l'est aujourd'hui la France.

Et si nous passons à la question de l'éducation qui fait tant de bruit aujourd'hui, je soutiendrai que le passé n'avait rien à nous envier sous ce rapport. Surtout lorsque l’on voit les tragédies actuelles dans les établissements scolaires...Voilà le résultat, depuis que l’état jacobin a voulu imposer aux enfants du peuple l'enseignement sans Dieu… Il est impossible que l'homme, être doué d'intelligence et de volonté, ait une autre fin que de connaître et d'aimer Dieu.

L’idéalisme politique contrairement aux arguments fallacieux avancés par les démocrates conservateurs, n’est rien d’autre que la suite logique du « pragmatisme », du choix possible, et de la politique du moindre mal… La vérité est que, dans une écrasante majorité, les opposants à la légitimité sont des adeptes du suffrage universel. L’histoire nous démontre tout d’abord que cette pratique n’a jamais fait progresser les vertus chez l’homme (Contrairement à la pratique de la religion catholique), que le vote a engendré les pires erreurs humaines et les pires dictatures révolutionnaires, et surtout qu’il n’a cessé d’éloigner les Français du Royaume du Lieu-tenant du Christ vrai Roi de France.

Le vote pour désigner le chef d’Etat serait la solution trouvée au problème politique qui nous préoccupe ? Voilà une imposture contre-nature, qu’il n’est pas difficile de vérifier :

Prenons l’exemple d’une société humaine plus petite que le Royaume : l’entreprise. Avons-nous déjà vu des ouvriers choisir leur chef d’équipe, et des chefs d’équipes leur directeur ? Non...! Il y a une suite logique et hiérarchique dans l’établissement de l’ordre naturel (donc de droit divin) des choses. Nous touchons la à une réalité métaphysique que l’on ne peut renverser sans menacer l’objet lui même. L’ouvrier est lié à son entreprise, il doit participer par son travail à son développement et ne pas faire le jeu de la concurrence...

Considérer un objet indépendamment de son lien avec la matière et de ses lois métaphysiques, c’est ce que l’on appelle une abstraction. Considérer la France en dehors de ses lois fondamentales, de sa constitution naturelle et surnaturelle, serait passer à côté de ce qui la forme essentiellement. Aussi, quand nous proclamons qu'il n'y a de salut pour la société et pour la France Catholique et Royale que dans une rupture complète avec les idées révolutionnaires, on ne pourra plus nous accuser de rêver je ne sais quelle résurrection du passé ! Si l'on voulait comprendre ces vérités qui sont élémentaires et dont l'évidence saute aux yeux, nous ne verrions pas tant de gens, animés par ailleurs d'excellentes intentions, mais d'un aveuglement à nul autre pareil, chercher entre la fille aînée de l'Eglise et la Révolution je ne sais quelle conciliation !

 

Alors idéalisme ou réalisme politique ? Comment ceux qui remettent sans cesse en cause la nature réelle de la France par « pragmatisme », peuvent-ils en parler et s’en réclamer encore ?

 

Reny_F

 

25/10/2011

Reunion du Cercle Robert de Baudricourt

La prochaine réunion du Cercle Robert de Baudricourt se tiendra à 16h00 le samedi 26 novembre 2011, à Pont à Mousson (54 700).

 

 

 

Renseignements et réservations au : 03 83 81 00 29 / 06  46 77 66 85

par courrier internet : ro.beaudricourt@sfr.fr